Willkommen, Gast
Benutzername: Passwort: Angemeldet bleiben:

THEMA: Rira bien qui rira le dernier...

Rira bien qui rira le dernier... 24 Dez 2014 15:53 #1

Un petit coin pour rire ...

L’Etrangère…

Quelques années avant ma naissance, mon père connut une étrangère récemment arrivée dans notre village.
Depuis le début, mon père fut subjugué par cette personne, si bien que nous en arrivâmes à l'inviter à demeurer chez nous.
L'étrangère accepta et depuis lors elle fit partie de la famille.
Moi je grandissais, je n'ai jamais demandé d'où elle venait, tout me paraissait évident.
Mes parents étaient enseignants : ma maman m'apprit ce qu'était le bien et ce qu'était le mal et mon père m'apprit l'obéissance.
Mais l'étrangère c'était une conteuse, une enjôleuse.
Elle nous maintenait, pendant des heures, fascinés par ses histoires mystérieuses ou rigolotes.
Elle avait la réponse à tout ce qui concernait la politique, l'histoire ou les sciences.
Elle connaissait tout du passé, du présent, elle aurait presque pu parler du futur !
Elle fit même assister ma famille à une partie de football pour la première fois.
Elle me faisait rire et elle me faisait pleurer.
L'étrangère n'arrêtait jamais de parler, ça ne dérangeait pas ma Maman.
Parfois maman se levait, sans prévenir, pendant que nous continuions à boire ses paroles. Je pense qu'en réalité, elle était partie à la cuisine pour avoir un peu de tranquillité (Maintenant je me demande si elle n'espérait pas avec impatience qu'elle s'en aille.)
Mon père avait ses convictions morales, mais l'étrangère ne semblait pas en être concernée.
Les blasphèmes, les mauvaises paroles, par exemple, personne chez nous, ni voisins, ni amis, ne s'en seraient permis.
Ce n'était pas le cas de l'étrangère qui se permettait tout, offusquant mon père et faisant rougir ma maman.
Mon père nous avait totalement interdit l'alcool. Elle, l'étrangère, nous incitait à en boire souvent.
Elle nous affirmait que les cigarettes étaient fraîches et inoffensives, et que pipes et cigares faisaient distingué.
Elle parlait librement (peut-être trop) du sexe.
Ses commentaires étaient évidents, suggestifs, et souvent dévergondés.
Maintenant je sais que mes relations ont été grandement influencées par cette étrangère pendant mon adolescence.
Nous la critiquions, elle ne faisait aucun cas de la valeur de mes parents, et malgré cela, elle était toujours là !
Cinquante ans sont passés depuis notre départ du foyer paternel.
Et depuis lors beaucoup de choses ont changé : nous n'avons plus cette fascination.
Il n'empêche que, si vous pouviez pénétrer chez mes parents, vous la retrouveriez quand même dans un coin, attendant que quelqu'un vienne écouter ses parlotes ou lui consacrer son temps libre…

Voulez-vous connaître son nom ?
Nous, nous l'appelons… Télévision !

Attention : Maintenant, elle a un époux qui s'appelle Ordinateur…
…un fils qui s'appelle Portable…
…et un neveu pire que tous : Lui, c'est Smartphone !

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre
Letzte Änderung: von jipé. Begründung: Ajout

Rira bien qui rira le dernier... 24 Dez 2014 20:16 #2

Le rire me reste coincé dans la gorge... faut que j'aille voir qu'est-ce qu'il y a au programme ce soir.

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Rira bien qui rira le dernier... 25 Dez 2014 13:36 #3

dans le même registre ...


Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Rira bien qui rira le dernier... 25 Dez 2014 15:42 #4

Cet alphabet me plaît bien, Rosemarie.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Rira bien qui rira le dernier... 29 Dez 2014 06:51 #5

Une vieille dame arrive toute affolée au commissariat à 22 heures, le nez en sang et le visage tuméfié.
Le cousin Fafois, commissaire de police, la reçoit :
- M. le Commissaire, venez vite chez moi, il y a un voyou dans mon jardin. En fermant mes volets, j'ai entendu du bruit. Je suis sortie, j'ai fait quelques pas dans l’allée, quand soudain j'ai reçu un violent coup sur la figure.
Le cousin Fafois donne l'ordre à son jeune planton de se rendre avec elle à son domicile, en lui recommandant de faire attention lui.
30 minutes plus tard, le jeune planton est de retour, avec un mouchoir plein de sang sur le nez et le képi de travers.
- Alors vous avez vu quelque chose ?
- Non, M. le Commissaire.
- Vous avez vu quelqu’un ?
- Non, M. le Commissaire.
- Alors, vous avez entendu quelque chose ?
- Non, M. le Commissaire.
- Enfin, que s'est-il passé ?
- Eh bien, M. le Commissaire, moi aussi j'ai marché sur le râteau !
(Source : l'Almanach Savoyard 2015)

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Rira bien qui rira le dernier... 30 Dez 2014 08:45 #6

Mon Chéri,
Ne t’étonne pas si tu trouves le canapé totalement recouvert de papier bulle et posé au milieu du salon, c’est normal, une entreprise va passer le prendre pour le livrer chez son nouveau propriétaire car je l’ai vendu cet après-midi.
Je vois déjà tes sourcils se froncer et la colère te monter au nez mais mon amour, laisse-moi te dire que je n’ai PAS FAIT EXPRES !
Te souviens-tu quand tu m’as dit qu’en plus de tout gérer à la maison, l’entretien, les papiers divers et les trois nains que tu m’as faits (en me disant à chaque fois que tu savais « sauter en marche ») je devais trouver un emploi ?
Et bien, comme je ne trouvais pas le temps de travailler, j’ai trouvé un moyen de faire de l’argent rapidement sans sortir de chez soi ou presque : EBAY !

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Rira bien qui rira le dernier... 04 Jan 2015 16:12 #7

La langue française est une langue parfois curieuse ...

La fille Fafois travaille comme vendeuse dans un magasin de prêt-à-porter féminin.
Une cliente lui demande :
- S'il vous plaît, pourrais-je essayer la robe dans la vitrine ?
- Vous ne préféreriez pas plutôt l'essayer dans la cabine ?
(Source : l'Almanach Savoyard 2015)

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Rira bien qui rira le dernier... 05 Jan 2015 19:06 #8

un peu d'humour ...

Cette nuit un voleur s'est introduit chez moi, il cherchait de l'argent… Je suis sorti de mon lit et j'ai cherché avec lui.

Le travail d'équipe est essentiel. En cas d'erreur, ça permet d'accuser quelqu'un d'autre !


L'être humain est incroyable, c'est la seule créature qui va couper un arbre, en faire du papier et écrire dessus "Sauvez les arbres"

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Rira bien qui rira le dernier... 10 Jan 2015 08:05 #9

La vie de l'homme

Le premier jour Dieu a créé la vache.
Dieu dit : "Tu dois aller au champ avec le fermier toute la journée et souffrir sous le soleil, avoir des veaux et donner du lait pour soutenir le fermier. Je te donne une durée de vie de 60 ans."
La vache répondit : "C'est une sacrée vie dure que tu veux pour moi pendant 60 ans. C'est OK pour 20 ans et je te rends les 40 autres." 
Et Dieu a été d'accord.

Le deuxième jour, Dieu a créé le chien.
Dieu a dit : "Reste assis toute la journée sur le seuil de la porte de la maison et aboie sur quiconque entre ou passe devant. Je te donne une durée de vie de 20 ans."
Le chien a dit : "C'est trop long pour aboyer. Donne-moi 10 ans et je te rends les 10 autres." 
Alors Dieu a été à nouveau d'accord (soupirs).

Le troisième jour Dieu a créé le singe.
Dieu a dit : "Amuse les gens, fait des tours savants, fait les rire. Je te donne une durée de vie de 20 ans."
Le singe a dit : "Faire des singeries pendant 20 ans ? C'est trop chiant ! Le chien t'a rendu 10 ans, non ? Ben je fais pareil, OK ? "
Encore une fois Dieu a été d'accord.

Le quatrième jour Dieu a créé l'homme.
Dieu a dit : "Mange, dors, joue, baise, amuse toi. Glande un rien, (tranquille, quoi !) Je te donne 20 ans."
L'homme répondit : "Quoi ? Seulement 20 ans ? Que dalle. Ecoute, je prends mes 20, les 40 que la vache a rendus, les 10 du chien et les 10 du singe. Ça fait 80, OK ? "
"OK" répondit Dieu : "Marché conclu."

C'est ainsi que pendant les 20 premières années de notre vie nous mangeons, dormons, jouons, baisons, nous amusons et ne faisons rien.
Pendant les 40 années suivantes nous travaillons comme un forçat au soleil pour entretenir notre famille.
Pendant les 10 années suivantes nous faisons des singeries pour distraire nos petits-enfants.
Et pendant les 10 dernières années nous sommes assis devant la maison à aboyer sur tout le monde !

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Rira bien qui rira le dernier... 10 Jan 2015 15:19 #10

.
Ravissante histoire.
J'attends avec impatience la période (toute proche déjà) quand je serai permise d'aboyer sur tout le monde !
Mais qu'est-ce qu'on fera de son temps après son 80ième anniversaire ??
.
Peut-être que Etna serait d'accord de nous donner des tuyau concernant l'emploi du temps à l'âge mûre. Elle a dépassé ta calculation depuis quelques années déjà, jipé.

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Letzte Änderung: von margaret.

Rira bien qui rira le dernier... 10 Jan 2015 18:32 #11


Cher jipé,

Puisque nous n'avions pas d'enfants, il y a même pas de petits-enfants, et alors pas de singeries :whistle:

Donner des conseils c'est exrêmement difficile, si on ne conaît pas le caractère des gens. Je peux seulement dire, ce que moi même j'ai fait, et même bien avant l'age de pensionnaire. J'avais un travail part-time de 20 h par semaine, puisque mon mari travaillait encore full-time. Dans ma 57ième année ma mère, qui vivait chez nous, a commencé a donner des signes de la maladie d'Alzheimer et moi j'ai subitement cessé mon travail pour prendre la "direction du ménage". Et cela pour moi ètait un devoir. j'ai soigné ma mère pendant 5 ans, et nous l'avons laissée dans une maison de cure seulemet pour le dernier 4 mois de sa vie.Six mois après sa mort, je suis tombée dans un gros trou et j'ai eu assez de peine pour en sortir.
J'explique ça, afin que vous poussiez mieux comprendre ce qui suit, parce-que ce que j'ai fait après,
autrement pourrait sembler un peu étrange ou fou.
J'ai commencé à ètudier par courses de corrèspondance diverses choses comme la doctrine des Rose-Croix, et autre encore.... e j'ai lu tous ce que je pouvais trouver sur le monde spirituel. A l'èpoque le choix de cette sorte de livres était encore très limité.
Mais après que mon mari ètait en retraite, nous avons fait des voyages, de grandes promenades a pied, nous avons fait des visites à des gens dans des hôpitaux gériatriques, que nous connaissons ou m'eme à des inconnus qui n'avait pas de visiteurs, etc. Nous faisions des invitations pour jouer aux carte (Jassen) et nous fûmes invités à des après-midi jeunes/vieux, pour leur expliquer les jeux de notre jeunesse et vice-versa.
Et beaucoup d'autre petit choses!
Puis, en 1999, j'ai découvert l'ordinateur éléctronique!
La vie continuait comme toujours, seule que j'avais encore une nouvelle chose à apprendre, le PC. Puis, plus tard, j'ai assisté, toujours à la maison, mon mari, qui lui aussi a eu toutes sortes de malaises et maladies. Après 3 mois d'hôpital, en dècembre 2009 il a quitté la terre.

Mes "lectures" des drôle de livres continue jusu'à présent. J'ai moi aussi des "malaises" et cela prends du temps, puisque je fais toutes les choses au ralenti. J'y suis forcée, malheureusement.

Des fois c'est le déstin qui nous dicte l'emploi du temps à l'âge mûre, et il y a pas de possibilité de fuir. Dommage!

Ne comptez pas mes fautes s.v.p. Plustôt aboyez fortement, j'aime beaucoup les chiens.

Es irrt der Mensch. solang er strebt.

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Es irrt der Mensch. solang er strebt.
Letzte Änderung: von etna.

Rira bien qui rira le dernier... 11 Jan 2015 08:13 #12

Etna, c'est très intéressant ce que tu racontes. Tu pourrais ouvrir un sujet à part pour raconter ta vie si riche. :)
Les fautes n'ont pas d'importance, ce qui est important c'est le contenu.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Rira bien qui rira le dernier... 17 Jan 2015 08:58 #13

Petites définitions ...

Facebook: Le seul endroit où tu parles à un mur sans être ridicule.


GPS: Seule femme que les hommes écoutent pour trouver leur chemin.

Autobus: Véhicule qui roule deux fois plus vite quand on court après que quand on est assis dedans.


Mozart : Célèbre compositeur que l'on écoute le plus souvent dans les pizzerias car on sent bien que mozzarella.


Porte-clefs: Invention très pratique qui permet de perdre toutes ses clefs d'un coup au lieu de les perdre une par une.


Egalité des sexes : Nouveau concept créé par les hommes pour ne plus payer le restaurant.

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Rira bien qui rira le dernier... 17 Jan 2015 10:26 #14

Je ne sais pas où tu as trouvé ces phrases, en tout cas, elle m'ont bien fait rire, et je les ai fait suivre ici et là ! :)

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Rira bien qui rira le dernier... 18 Jan 2015 09:17 #15

je les ai reçues ...

Attention !!! La planète toute entière est menacée par une épidémie d'un virus intelligent qui a subi toute sorte de mutations depuis plus de 2000 ans. Son taux de contagion est dangereusement élevé: une personne atteinte de la maladie peut le transmettre à des millions d'autres.
La semaine dernière, le Réseau de médecine génétique appliquée ( RMGA ) a précisé que le virus se transmet d'une personne à une autre de façon extrêmement rapide et qu'il n'y a encore aucun remède (1). Aucun symptôme précurseur ne peut être décelé chez une personne porteuse du virus. Le domaine de la recherche médicale à l'échelle mondiale travaille sur un antidote.

On a donné un nom particulier à ce virus. C'est...

Un SOURIRE !
Hein ? Ah ! Trop tard !!!
Je le vois déjà sur ton visage ! Tu as le virus !!! Continue de le donner à tout le monde !

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Powered by Kunena Forum