Willkommen, Gast
Benutzername: Passwort: Angemeldet bleiben:

THEMA: Poète... vos papiers !

Poète... vos papiers ! 08 Feb 2015 15:18 #16

  • Papyroutier
  • Papyroutiers Avatar
Vera, il faut vite arrèter de me chercher des poux dans la têye, j'ai déja dit ici que je suis a la tête de 4 forums, et que comme ceux ci débordent d'histoires d'anecdotes etct, je me donne le droit de poster ici ce que bon me semble sans en demander avis a personne,
D'autant plus que toi même le lien de frizou, ce n'est pas du copié collé peut ètre, faut ètre raisonnable Véra a ton age, et te montrer plus cool.

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Poète... vos papiers ! 08 Feb 2015 18:37 #17

Papyroutier schrieb: Vera, il faut vite arrèter de me chercher des poux dans la têye, j'ai déja dit ici que je suis a la tête de 4 forums, et que comme ceux ci débordent d'histoires d'anecdotes etct, je me donne le droit de poster ici ce que bon me semble sans en demander avis a personne,
D'autant plus que toi même le lien de frizou, ce n'est pas du copié collé peut ètre, faut ètre raisonnable Véra a ton age, et te montrer plus cool.


Papyroutard:
Tu confonds : insérer un lien est permis, tandis que faire du copié/collé sans préciser l'auteur du texte , signifie s'approprier un mérite qui ne t'appartient pas, mais à l'auteur,! Le fait que tu est à la tête de 4 forum n'est pas une excuse pour agir de façon malhônnete et illégale !

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Letzte Änderung: von Vera S..

Poète... vos papiers ! 09 Feb 2015 08:53 #18

  • Papyroutier
  • Papyroutiers Avatar
Apprendre le verbe aimer,
C’est une leçon de choses.
Quand on l'a bien apprise,
On est toujours surpris
Que d'autres savent la leçon
Bien mieux que nous ne l'avons su.

On relit le résumé et l'on découvre un fait étrange,
Il est bien différent de ce que l'on avait appris.
Il faut chaque jour relire la leçon,
Car s'aimer peut se conjuguer à tous les temps,
Parfois à l'imparfait ou même au passé
Mais le plus difficile c'est au temps présent.

Voilà pourquoi en écoutant les autres
Pour qui le verbe aimer ne se conjugue qu'au futur,
Il nous faut chaque jour nous résigner
À réapprendre la leçon.
C'est l'impératif du verbe » aimer ».


Apprendre à se connaitre
Et à s'aimer pour pouvoir comprendre l'autre,
Telle est la clé la plus belle de la vie
Et sans n’y voir aucun égoïsme,
C’est un secret qu'il faut savoir garder
Et mettre en pratique.



Aimer savoir est humain
Savoir aimer est divin
Aimer, le terme paraît si familier...
J'aime ma femme, mon mari,
Au même titre que j'aime les éclairs au chocolat... ?

Le mot est usité dans nombre de contextes...
On aime, on n’aime pas...
Passons la définition du dictionnaire.
Et lorsqu'on y réfléchit réellement,
A-t-on une définition de ce terme ?
On évoque des sentiments, des sensations, des émotions...
Rien de bien concret en fait.

Pourtant chacun de nous utilise ce terme dans la vie quotidienne.
Un homme a besoin de se sentir aimé,
Une femme également,
Mais le besoin réside
Dans le simple fait de prononcer cette phrase :
«Je t'aime».
Populairement,
Il est dit que lorsque l'on sait pourquoi on aime quelqu'un,
Le sentiment n'est plus.

J'aime... je ne sais pas pourquoi...
Et c'est pour cela que j'aime.............
Aimer ça signifie quoi ?

Lorsque ce mot est prononcé,
Il semble se suffire à lui-même...
Pourtant ça n’est qu’un mot,
Il n’est qu’une image dont chacun possède
Les traits et les couleurs à sa façon.

Ce mot magnifique peut aussi masquer le néant !
Qu’y a t-il derrière ce mot ?
Que veut dire aimer ?
Est-ce une disposition d’esprit ?
Sont-ce des petits ou des grands actes de la vie ?
Aimer, est-ce une béatitude intérieure ou un échange ?

Aimer, est-ce de l’énergie, du temps,
Du partage, de l’aveuglement, du don, de l’égoïsme,
Du sexe, un engagement ou encore un lien... ?
Aimer, est-ce reconnaître nos différences
Ou est-ce une forme de symbiose ?
Par Nadine de Perpignan

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Poète... vos papiers ! 10 Feb 2015 08:02 #19

Lied

C’est le temps d’hiver, pauvre cœur ;
Dans le ciel tendu de ténèbres
Flotte un rais de lune moqueur ;
C’est le temps d’hiver, pauvre cœur,
Les glas tintent, lents et funèbres.

C’est le temps d’hiver, pauvre cœur ;
Au lointain, stridentes et brèves,
Des voix graves chantent en chœur ;
C’est le temps d’hiver, pauvre cœur
Qui portes le deuil de tes rêves.

C’est le temps d’hiver, pauvre cœur
Où l’Amour, comme en une tombe.
Gît, tué par le Sort moqueur ;
C’est le temps d’hiver, pauvre cœur :
La neige des souvenirs tombe...

Louis Duchosal (1862-1901, Genève)

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre
Letzte Änderung: von jipé.

Poète... vos papiers ! 11 Feb 2015 14:20 #20

Chance.

J'écoute, et j'entends de lointain
un bruit qui arrive au coeur
et qui me dit, en sussurant,
en secret - oui, c'est l'heure

L'hiver courre vite vers le pirntemps
le froid s'en va, quelle joie!
L'herbe, sous la neige, très impatiante,
est fine comme de la soie.

La couleur verte, symbol du coeur,
santé et espérance
nous donne courage, nous pousse fort
à nouvelle saison, nouvelle chance

Es irrt der Mensch. solang er strebt.

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Es irrt der Mensch. solang er strebt.

Poète... vos papiers ! 11 Feb 2015 18:11 #21

Dans ma jeunesse j'ai beaucoup aimé les poèmes de Paul Géraldy. en voici un :

MEDITATION

On aime d’abord par hasard,
par jeu, par curiosité,
pour avoir dans un regard
lu des possibilités.

Et puis comme au fond, soi-même
on s’aime beaucoup,.
si quelqu’un vous aime, on l’aime
par conformité de goût.

On se rend grâce, on s’invite
à partager ses moindres maux,
on prend l’habitude vite
d’échanger de petits mots.

Quand on a longtemps dit les mêmes
on se les redit sans y penser
et alors, mon Dieu, on aime
parce que on a commencé.

Paul Géraldy

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Letzte Änderung: von Vera S..

Poète... vos papiers ! 21 Feb 2015 06:23 #22

Aux frontons du palais de Chaillot à Paris, Place du Trocadéro et du onze novembre à Paris figurent 2 textes de Paul Valéry :

Côté Musée de l’homme :
Il dépend de celui qui passe
Que je sois tombe ou trésor
Que je parle ou me taise
Ceci ne tient qu’à toi
Ami n’entre pas sans désir

Côté Musée de la Marine :
Tout homme crée sans le savoir,
comme il respire.
Mais l’artiste se sent créer.
Son acte engage tout son être,
sa peine bien aimée le fortifie.

Et les photos de ces 2 frontons (prises à l'époque où j'allais à Paris régulièrement) figurent dans le sujet : A la recherche des oeuvres perdues .

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre
Letzte Änderung: von jipé.

Poète... vos papiers ! 22 Feb 2015 16:20 #23

Depuis ma jeunesse, j'ai toujours aimé le poète français "Ronsard" du XVIème siècle:

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle,
Assise auprès du feu, dévidant et filant,
Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant:
"Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle!"

Lors, vous n'aurez servante oyant telle nouvelle,
Déjà sous le labeur à demi sommeillant,
Qui au bruit de Ronsard ne s'aille réveillant,
Bénissant votre nom de louange immortelle.

Je serai sous la terre, et, fantôme sans os,
Par les ombres myrteux je prendrai mon repos:
Vous serez au foyer une vieille accroupie,

Regrettant mon amour et votre fier dédain.
Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain:
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Poète... vos papiers ! 07 Mär 2015 06:03 #24

Maurice Reverdy, L'enterrement d'une fraise

Au cimetière
C’est l’enterrement d’une fraise
Elle est morte d’un cancer
Attrapé dans une serre
Toute pleine de chimie
Anti-puces, anti-fourmis
Tous ces produits l’ont tuée
On n’a pas pu la sauver!
Aujourd’hui au cimetière
Oui, on enterre une fraise
Les courgettes en grand deuil
Portent le petit cercueil
Puis viennent les aubergines
Des sanglots plein la poitrine
Radis roses, radis noirs
Suivent en grand désespoir...
Aujourd’hui au cimetière
On a enterré la fraise...
Ah! quel immense malheur
Gémissent tous les choux-fleurs
Jardiniers qui m’écoutez
Laissez donc pousser vos fraises
En plein’ terre, en liberté
Bien tranquill’, bien à leur aise

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Poète... vos papiers ! 07 Mär 2015 09:47 #25

... et mangeons-les, même si elles viennent de lointaines régions, ça leur évitera l'enterrement.


Jean-Pierre Guenter

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.


Jean-Pierre Guenter

Poète... vos papiers ! 07 Mär 2015 13:52 #26

Vraiment mignon ce poème!

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Poète... vos papiers ! 12 Mär 2015 18:56 #27

Oiseaux moqueurs

Moineaux sur mon chemin
Piaillez, piaillez

Tous les matins je vous entends
Tous les soirs mes yeux vous cherchent
Vos chants mettent mon cœur en joie

Merles siffleurs
Sifflez, sifflez

Heureux êtes-vous pour déclarer
Si fort de si bonne heure
Votre amour à la belle de votre cœur

Hirondelles batailleuses
Gazouillez, gazouillez

Derrière la maison
Dès que le soleil a couché ses rayons
Vous voilà belles demoiselles
A batailler pour un moucheron


De moi

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Poète... vos papiers ! 13 Mär 2015 10:24 #28

Hello Michèle, :)

Je ne sais pas si les oiseaux sont moqueurs, ou alors ils se moquent de l'hiver forcé de s'en aller sous la pression du printemps ..., en tout cas ils se rappellent à notre bon souvenir, annonciateurs du printemps si proche, dans une petite semaine ...

A bientôt de te lire à nouveau. :)

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Poète... vos papiers ! 27 Mär 2015 05:59 #29

Boire seul sous la lune (traduction L. Laloy)

Parmi les fleurs une coupe de vin,
Seul je bois, pas un ami.
Levant ma tasse, j'invite la lune claire,
En comptant mon ombre, nous voilà trois.

La lune ne s'entend pas à boire,
Mon ombre suit mes mouvements.
Pour un instant la lune me prête mon ombre,
Notre joie passagère est pareille au printemps.

Je chante, la lune vacille ;
Je danse, mon ombre gesticule.
Le bon sens fait le bon convive ;
Si la tête tourne, il est temps de se quitter.
Réunion qui trop dure est sans attrait,
Rendez-vous pris sur l'autre rive du Fleuve céleste.

LI BO alias LI BAI alias LI TAI BO (701-762, Dynastie Tang)

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Poète... vos papiers ! 03 Apr 2015 06:58 #30

Il y en a qui prient, il y en a qui fuient,
Il y en a qui maudissent et d'autres réfléchissent,
Courbés sur leur silence, pour entendre le vide,
Il y en a qui confient leur panique à l'espoir,
Il y en a qui s'en foutent et s'endorment le soir
Le sourire aux lèvres.

Et d'autres qui haïssent, d'autres qui font du mal
Pour venger leur propre dénuement.
Et s'abusant eux-mêmes se figurent chanter.
Il y a tous ceux qui s'étourdissent...

Il y en a qui souffrent, silence sur leur silence,
Il en est trop qui vivent de cette souffrance,
Pardonnez-nous, mon Dieu, leur absence.
Il y en a qui tuent, il y en a tant qui meurent.

Et moi, devant cette table tranquille,
Ecoutant la mort de la ville,
Ecoutant le monde mourir en moi
Et mourant cette agonie du monde.

René Tavernier, "Positions", 1943.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre

Bitte Anmelden oder Registrieren um der Konversation beizutreten.

Cordialement.
Mit freundlichen Grüssen

Jean-Pierre
Powered by Kunena Forum